La diffusion et la pérennisation de la tradition écrite

La clientèle d'ARISTOPHIL peut également jouir des prérogatives fiscales visibles accordées aux œuvres d’art grâce aux documents de cette prestigieuse collection. Cet avantage concret s'ajoute à au plaisir intellectuel ressenti par le collectionneur en raison de sa participation à la mise en valeur et à la promotion de l’héritage historique. Les genres de pièces présentées par Aristophil ne sont pas considérés dans l’assiette de l'impôt de solidarité sur la fortune (ISF). Ainsi, les férus d'art ont également la chance de profiter des privilèges fiscaux des placements dans le domaine de la culture. Au même titre que les objets d’art, articles proposés par Aristophil bénéficient d’une baisse d'impôt de l'ordre de 5 % par année sur le gain après la deuxième année de possession. À compter de 22 ans de possession, l’exonération devient totale sur cette classe de biens (la réduction d'impôt est de 100%).

Un grand intérêt pour la culture et surtout pour l’Homme


À titre de conseiller en administration de biens spécialisé dans les objets d’art et de collection, un marché lucratif qui n'est plus désormais le privilège exclusif des collectionneurs de renom, Gérard Lhéritier met à profit son expérience à travers la création du concept d'Aristophil. Une sorte de placement dans le marché culturel au profit des amateurs d'art, des connaisseurs et des néophytes est lancée par le groupe Aristophil. Un modèle économique moderne, avantageux pour l'investisseur privé, est aussi envisageable grâce à ce jeune secteur porteur. Depuis son apparition, la société Aristophil s'affiche en tant qu'un acteur économique et culturel incontournable. Les investisseurs encouragent la transmission et la préservation de l’héritage culturel mondial réalisé et rassemblé par Aristophil.

Aristophil




La vitrine d’Aristophil se présente comme un vrai trésor


Les archives d'Aristophil comportent également des partitions écrites à la main par d’illustres compositeurs comme Mozart, Beethoven ou Schumann… Au milieu des ratures, des rectifications et des notes personnelles, le grand amateur d'art peut contempler la dimension merveilleuse et captivante du déploiement de la créativité. Au sein du manuscrit Einstein-Besso protégé par Aristophil, une personne rigoureuse ou férue de mathématique peut apercevoir quelques fautes. Contempler une hypothèse en construction donne également la chance d’envisager autrement le chemin de la connaissance et tout l'effort sous-jacent à chaque étape. Suivant l’influence acquise par l'individu dans l’histoire ou l’importance du postulat dans sa discipline, les manuscrits se distinguent essentiellement par leur caractère inachevé. Par conséquent, le passionné a en quelque sorte l'occasiond'observer les « coulisses de l’histoire » grâce à Aristophil.

Incontournable dans l'univers de l’art lié aux pièces anciennes


La qualité d'Aristophil permet aux clients du groupe d’évoluer l’esprit serein dans le domaine culturel. En dehors du domaine culturel, d'ailleurs, Aristophil se démarque surtout grâce à l'assistance de tous de ces experts. Aristophil s'est entourée de conseillers externes qui ont prouvé tout leur savoir-faire et leur réactivité, précisément en 2004 lors de l'acquisition des locaux imposants du Musée des Lettres et Manuscrits du 7ème arrondissement de Paris. A « 24h près » et au détriment de l'ambassade du Qatar, Aristophil accède de justesse à L'Hotel de La Salle grâce à la performance et l'accompagnement des conseils externes de qualité. L'installation du Musée des Lettres et Manuscrits en plein Saint-Germain-des-Prés (dans le VIIe) a alors pu être faite.

ARISTOPHIL : Engagement au service de la culture


L'entreprise Aristophil donne la possibilité d’apprécier ses prodigieuses archives en programmant différents évènements comme l'exposition « Entre les lignes et les tranchées : lettres, carnets et photographies 1914 - 1918 ». Cette exposition est installée au MLM de Paris du 9 avril au 31 août 2014. Dans son effort continu pour la diffusion de l’écrit et de la culture, le groupe Aristophil jouit d'une opportunité unique en 2014, pour les 20 ans du magazine trimestriel Plume. Ce magazine trimestriel se concentrant sur les évènements de l'univers des écrits a en effet été fondé en 1994. En proposant différentes lectures, des expositions et des débats axés sur les œuvres révélées, la deuxième édition (2013) des « Journées européennes des lettres et manuscrits » a rassemblé les amateurs et les non-initiés. Des présentations de cette envergure sont organisées par Aristophil pour promouvoir davantage le domaine culturel sur http://www.aristophil.com/.